Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil > Toutes les brèves

Quitter les exigences de la croissance : oui, mais par quel(s) chemin(s) ?

Posté le samedi 23 avril 2011

Table-ronde en présence de Maurizio Pallante (fondateur et président en Italie du Mouvement pour la décroissance heureuse), Serge Latouche (professeur émérite d’économie à l’Université d’Orsay (Paris) et objecteur de croissance), Christian Arnsperger, (professeur d’éthique économique à l’UCL) et Michèle Gilkinet (présidente du Grappe et membre fondateur du mpOC)

Le samedi 30 avril 2011 à 14 h dans le cadre de Valériane Bruxelles - Tour et Taxi, Avenue du Port 86C 1000 Bxl - salle 3

L’idée d’une société libérée de l’impératif de la croissance a fait son petit bonhomme de chemin depuis quelques années. Elle est aujourd’hui bien connue dans le débat académique et relativement répandue en théorie. Pourtant, le système politique en place lui est totalement imperméable. Il semble impossible qu’elle soit envisagée comme piste sérieuse de transition économique, malgré la valeur théorique qu’on lui accorde. Au niveau individuel et à l’échelle des collectivités locales, des initiatives originales montrent cependant que l’abandon de la croissance peut aboutir à des résultats concrets en termes de prospérité, d’efficacité et de bonheur partagé. Quelles formes pourrait donc prendre cette idée pour enclencher une véritable transition ? Le changement est-il condamné à se faire en marge des instruments politiques traditionnels ? La démocratie propose-t-elle d’autres voies que celles du vote et du débat d’opinions ?

Voir en ligne : Valériane Bruxelles - les conférences

SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0