Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil > Activités > Laissons les fossiles dans le sol. Pour en finir avec les crimes (...)

Laissons les fossiles dans le sol. Pour en finir avec les crimes climatiques.

mpOC | Posté le 27 août 2015

Le groupe local du mpOC de Liège nous communique :

À l’initiative de Christophe Bonneuil*, une centaines de personnalités engagées appellent à une insurrection contre les fauteurs du crime climatique : « Par le passé, des femmes et des hommes déterminé.e.s ont mis fin aux crimes de l’esclavage, du totalitarisme, du colonialisme ou de l’apartheid. Elles et ils ont fait le choix de combattre pour la justice et l’égalité et savaient que personne ne se battrait à leur place. Le changement climatique est un enjeu comparable et nous préparons une insurrection similaire. »
* historien, co-auteur de l’essai L’Evènement Anthropocène. La Terre, l’histoire et nous.

Lire l’appel et le signer sur le site de 350.org, crimesclimatiquesstop.org.
Cet appel est accompagné d’un livre disponible dans toutes les bonnes librairies (Crime Climatique Stop ! L’appel de la société civile. Le Seuil), avec des contributions de nombeux auteurs dont Vandana Shiva, Jean Jouzel, Susan George, Desmond Tutu, Bill McKibben, Geneviève Azam, Valérie Masson-Delmotte, François Gemenne,...

Note  : il est dommage que cet appel ne fasse pas mention du nucléaire, une autre forme d’énergie fossile et à l’origine d’une autre forme d’écocide (lire cette article de Jean-Marie Matagne : COP21, climat et nucléaire -
On ne guérit pas la peste en propageant le choléra).

Quel est l’engagement des pays en vue de la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre ? À la date du 27 août 2015, seul le Bhutan ferait très bien tandis que 3 autres pays feraient ce qu’il faut (Costa Rica, Éthiopie et Maroc). Voir le classement sur le site de Climate action tracker (en anglais).

En l’état actuel des engagements des États de ce Monde pour la réduction des émissions des gaz à effet de serre en vue de la COP21* à Paris, si ceux-ci sont effectivement appliqués**, le réchauffement moyen à la fin du siècle sera de plus de 4 °C par rapport à l’ère préindustrielle et d’environ 10 °C en 2300, ce qui bien évidemment signifie la disparition de l’espèce humaine et, à sa suite, de bien d’autres, dont tous les vertébrés. Le GIEC (2014) recommande de ne pas dépasser les 2° C tandis que les plus récentes études des climatologues et spécialistes des Sciences de la Terre posent une limite à 1,5 °C (à ce jour, en 2015, le réchauffement est de 0,9 °C).
* COP-21 : 21ème conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris.
** Ces engagements sont non contraignants.

liege.mpOC.be

SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0