Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil > Communiqués > Consultation populaire : Namur contre ses citoyens

Consultation populaire : Namur contre ses citoyens

mpOC | Posté le 12 janvier 2015

Depuis de nombreux mois déjà, les associations namuroises et les citoyens se battent pour préserver le parc Léopold. Regroupés en collectif, ils ont réclamé une consultation populaire. La ville de Namur leur a coupé l’herbe sous le pied, mettant en place une consultation avec ses propres questions, et le collectif avait introduit un recours devant le ministre Paul Furlan.

Nous avons appris avec stupeur que le ministre a rejeté ce recours. Cela signifie que pour une commune qui souhaiterait éviter une consultation populaire, il lui suffirait de mettre en place sa propre consultation avec ses propres questions pour museler ses citoyens. Cela constitue un précédent : la démocratie locale n’est dès lors possible qu’avec la bénédiction des autorités, ce qui est contradictoire en soi.

Nous dénonçons aussi l’attitude du bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, qui dit vouloir soutenir la démocratie locale en tant que député wallon mais qui applique exactement l’inverse dans la commune dont il a la charge. Ce double discours est inacceptable.

Nous rappelons notre opposition radicale à la construction de tout nouveau centre commercial. Ces derniers poussent à la surconsommation dans une société qui consomme déjà bien trop de ressources naturelles, détruisent les paysages, détruisent aussi les circuits courts et affaiblissent les producteurs locaux.

Pour toutes ces raisons, nous réaffirmons notre soutien au collectif de sauvegarde du parc Léopold.

Pour le Mouvement politique des objecteurs de croissance, Marie-Eve Lapy-Tries

SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0