Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil > Communiqués > Ratification du TSCG - Ils ont voté contre nous, ne votons pas pour (...)

Ratification du TSCG - Ils ont voté contre nous, ne votons pas pour eux

mpOC | Posté le 18 mai 2014

Lettre ouverte du mpOC-Liège aux citoyens liègeois à propos de la ratification du traité européen (TSCG) par nos représentants

1er mai 2014

RATIFICATION DU TSCG.
ILS ONT VOTÉ CONTRE NOUS. NE VOTONS PAS POUR EUX !

Suite à la ratification du Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance au sein de l’Union européenne (TSCG) dans les 7 assemblées législatives belges, le groupe de Liège du Mouvement politique des objecteurs de croissance [1] adresse une lettre ouverte aux citoyens liégeois.

La crise financière de 2008 et le surendettement de la Belgique ne sont pas un accident mais sont inhérents au système capitaliste et son besoin de produire toujours plus en conformité avec la religion de la croissance infinie. Pour justifier les lois antisociales qui vont accroître la pauvreté – 15 % de la population est déjà en dessous du seuil de pauvreté –, la gauche réformiste (PS et Ecolo) prétend qu’elle n’avait pas le choix, qu’il faudra rembourser intégralement. C’est faux. Une grande partie de la dette est illégitime et devrait être purement et simplement annulée. D’autre part un impôt sur la fortune (3 % sur les patrimoines de 3 millions d’euros et plus) rapporterait 7 milliards d’euros par an, de quoi satisfaire une part des besoins fondamentaux du nombre croissant des laissés-pour-compte de notre société (logement, éducation, santé...). [2]

Les conséquences du TSCG sont dramatiques. Premièrement, le TSCG interdit aux États de dépasser un déficit budgétaire de 0,5 % par an. Si un État dépasse ce seuil, par exemple en investissant dans des politiques sociales (soins de santé, logements sociaux...), il risque une sanction de la Commission européenne, soit une amende de 0,2 % du PIB. En Belgique, ceci correspond à 700 millions d’euros. Deuxième mesure de ce traité : l’obligation de diminuer à 60 % le taux d’endettement de l’État endéans les vingt ans. Il faut savoir que le remboursement de la dette oblige l’État belge à trouver près de 7 milliards d’euros chaque année.

Quels sont les partis francophones ayant voté en faveur du TSCG ? Le MR, le FDF, le CdH, le PS et Ecolo.

Les informations liées au contenu et au processus de ratification de ce traité ont été très faiblement relayées par les médias ; un traité qui n’a par ailleurs fait l’objet d’aucune consultation. À l’occasion des prochaines élections du mois de mai 2014, nous aurons tous l’occasion de contester le choix de nos représentants. Nous pouvons en effet voter pour des candidats qui se sont opposés au TSCG et aux récentes lois antisociales (article 63§2), et qui maintenant s’opposent au Grand Marché Transatlantique, l’ultime horreur économique que la Commission européenne nous prépare en toute discrétion [3]. Au verso de cette page [voir liege.mpOC.be], vous trouverez les noms des parlementaires francophones ayant participé au processus de ratification du TSCG et le choix qu’ils ont fait.

Le TSCG prive les États de moyens budgétaires importants pour répondre aux défis sociaux et écologiques.

Ils ont voté contre nous.

Ne votons pas pour eux !

Merci de relayer cette lettre ouverte et de nous faire savoir que vous la soutenez en tant qu’association ou parti (info@liege.mpOC.be ou 04.277.91.42).

Liste des votants belges, et leurs votes

La lettre au format PDF avec les votes des représentants francophones.

Notes

[1Découvrez notre Manifeste sur www.liege.mpOC.be (rubrique Articles), en français et néerlandais. Le mpOC n’est pas un parti politique.

[2Marco Van Hees, Les riches ont aussi le droit de payer des impôts, Aden, 2013. Dette : voir www.auditcitoyen.be.

[3Concernant l’article 63§2 et le Grand Marché Transatlantique, voir www.stop632.be , www.no-transat.be , www.jennar.fr et la rubrique Articles, Europe sur www.liege.mpOC.be.

SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0