Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil > Ressources > Le journal > Numéros précédents > L’Escargot déchaîné n°12

L’Escargot déchaîné n°12

mpOC | Posté le 12 avril 2013

Edito : N’oubliez pas « politique »

« Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge ! » Voltaire

Vous aurez tous remarqué comme moi que le mot « politique » dérange. Il dérange tellement qu’on le contourne, on ne le cite pas, on l’omet, on l’oublie plus ou moins volontairement. « Mouvement des objecteurs de croissance » , « mpOC, Mouvement pour l’objection de croissance », involontaire, ces coquilles (d’escargots déchaînés) ? J’ai vu aussi « Printemps de la décroissance de l’empreinte écologique ».

Mouvement politique des objecteurs de croissance n’est visiblement pas un nom très sexy. Nous gênons aux entournures. D’un côté, les adeptes du « politique ? Ah non ! Beuark, tous pourris » nous jettent avec le bébé et l’eau du bain. De l’autre côté, comme nous ne nous présentons pas aux élections, nous n’avons pas droit au débat. Quant à la décroissance ou à l’objection de croissance ? Pas très vendeur non plus. Il y a des choses qui doivent croître, répond-on toujours : les arbres, les enfants, l’air pur et le bien être notamment.

Et pourquoi faudrait-il un nom sexy ? Développement Durable, ça, c’est sexy, ça parle tout de suite, on peut le recycler à toutes les sauces. Le mot « décroissance » présente l’immense intérêt de ne pas être récupérable, dit Serge Latouche. Certes, ce n’est pas sexy, mais c’est explicite. Alors « Mouvement politique des objecteurs de croissance », oui « politique », ça ne va plaire ni aux partis - parce que le politique ne se limite pas à présenter des listes aux élections, parce que le politique, c’est nous mêler de ce qui nous regarde et que donc, oui, nous risquons de mettre notre nez dans les affaires de la cité. « Politique » déplaira de même aux analphabètes politiques décriés par Berthold Brecht, qui ne savent pas que ce même rejet du politique produit le politicien corrompu.

Bref, je suis bien contente de voir le nom de notre mouvement de plus en plus présent et cité par nos amis, mais j’insiste : nous sommes bien le « Mouvement politique des objecteurs de croissance ».

Marie-Eve Lapy-Tries

titre documents joints

 
SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0