Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil > Activités > Le mpOC soutient > Le mpOC soutient la manifestation nationale antinucléaire du 24 avril (...)

Le mpOC soutient la manifestation nationale antinucléaire du 24 avril 2011

mpOC | Posté le 21 avril 2011

Le Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC) participera à la manifestation nationale du 24 avril STOP NUCLEAIRE.

Cette journée est organisée par Climat et Justice sociale avec les Amis de la Terre International et rejointe par de nombreuses organisations. Le mpOC s’y associe et appelle à manifester en commémoration des 25 ans de la catastrophe de Tchernobyl, et en hommage aux victimes de la catastrophe de Fukushima qui est encore en cours.

Le mpOC refuse le nucléaire qui est une source d’énergie extrêmement dangereuse, extrêmement polluante, extrêmement coûteuse et non-démocratique.

Le mpOC se joint à la manifestation du 24 avril avec une revendication simple et claire :

Ni nucléaire, ni effet de serre, relocalisons !

La filière nucléaire, caractérisée par son opacité et sa dangerosité, ne cesse de présenter l’énergie nucléaire comme une énergie « propre » et comme une solution au bouleversement climatique. En réalité, la filière nucléaire est loin d’être « neutre en carbone », génère des déchets hautement toxiques pour lesquels il n’existe aucune solution, et ne constitue absolument pas une alternative énergétique valable à la surconsommation d’énergies fossiles (le nucléaire produit 13% de l’électricité mondiale et moins de 2% de la production totale d’énergie).
Pire, la filière nucléaire, qui connaît des accidents gravissimes tous les 20 ans, est mise sous forte pression par la raréfaction progressive et irréversible des énergies fossiles : qui peut en effet garantir la capacité de nos sociétés à traiter les déchets nucléaires polluants pendant des dizaines de milliers d’années dans un monde où la principale source énergétique qu’est le pétrole va devenir rare dans les décennies à venir ?
L’énergie nucléaire alimente la boulimie énergétique de nos sociétés de surconsommation. Les véritables solutions écologiques et sociales passent par la décroissance de la production et de la consommation, et la sortie du nucléaire. Pour ce faire, il faut « démondialiser » les échanges commerciaux, relocaliser les activités économiques et renouer avec des usages et des modes de vie à la mesure de l’Homme.

Ni nucléaire, ni effet de serre, relocalisons !

Rendez-vous en bas des marches de la gare du Nord
le 24 avril à 14 h 30
Des escargots y seront visibles

Mots-clés :  -
 
SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0