Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil > Activités > Le mpOC soutient > Un réseau pour mettre les luttes de territoire en commun

Un réseau pour mettre les luttes de territoire en commun

mpOC | Posté le 12 mars

Ce réseau c’est : Occupons le terrain.

Il est né de la mobilisation de nombreux collectifs citoyens et associations de Wallonie et de Bruxelles, désireux de se coordonner et de se soutenir mutuellement.

Ils se réuniront le 30 mars après-midi à Namur.

➔ Ce réseau se fonde sur plusieurs constats récurrents :

– Notre environnement quotidien (air, sols, climat, biodiversité) se dégrade irrémédiablement et de plus en plus vite, sous l’effet de multiples perturbations liées à nos modes de vie et aux choix politiques qui les encadrent.

– La préservation de ce qu’il nous reste de réserves naturelles communes (eau, air, terres agricoles, forêts, espaces verts, zones protégées, …) est aujourd’hui une question majeure, qui mérite une prise en compte immédiate par tous les acteurs de notre territoire… et bien au delà.

– Pourtant, les politiques publiques se distinguent par leur incohérence, notamment en matière d’aménagement du territoire et de soutien à la production agricole.

– Dans ce contexte, de plus en plus de projets privés ou publics rencontrent une forte opposition de collectifs d’habitants. Dans le meilleur des cas, cela se traduit par un très grand nombre de réclamations lors des enquêtes publiques : contre des « Grands Travaux Inadaptés-Inutiles-Irresponsables-Impayables… » ou contre des cessions de territoires (forêts, espaces verts,…) pour des projets contraires à l’intérêt collectif ;

– Chaque combat a ses aspects propres (parking, projet immobilier, autoroute, zoning), mais les difficultés rencontrées sont les mêmes (complexité des lois, accessibilité des dossiers, délais officiels très courts, lobbying des promoteurs, etc.) ;

– Chaque collectif est souvent isolé et démuni au premier abord, au point de devoir parfois tout redécouvrir en quelques jours ;

– Les énergies à mobiliser pour s’informer, soutenir le combat et tenir la distance sont colossales ;

– La plupart des citoyens mobilisés nourrissent une même aspiration à faire passer la notion de « biens communs » avant celle du « profit particulier ».

Au menu de la rencontre du 30 mars :

A) Ateliers d’« Autodéfense Territoriale Citoyenne » : Partages d’expériences et d’outils entre collectifs sur les thèmes suivants :
B) Travail sur un texte d’interpellation politique commun/ mémorandum en vue des élections.

Infos pratiques :

  • • Quand ? L’événement aura lieu le 30 mars 2019. 13h30 – Accueil ; 14h00 – Début. Il se terminera à 18h par un drink et des sandwiches
  • • Où ? A Namur, à Mundo-n (Rue Nanon 98 5000).
  • • Comment ? Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire pour la journée et/ou nous transmettre vos contributions pour le document d’interpellation politique via ce formulaire : https://framaforms.org/rencontreassemblee-du-reseau-occupons-le-terrain-1551693613/
  • • Pour qui ? Cet événement s’adresse aux membres des collectifs citoyens et associations membres d’ “Occupons le terrain”, mais aussi à d’autres acteurs qui souhaiteraient rejoindre la dynamique.

L’accès à la rencontre et au drink est gratuit.

Mots-clés :  -
 
SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0