Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil du site > Activités > Le mpOC soutient > L’EZLN contre l’ECPA

L’EZLN contre l’ECPA

mpOC | Posté le 10 mai

Qu’est-ce que c’est que ça ? D’un coté l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature et de l’autre un lobby qui rassemble les plus gros producteurs de pesticides mondiaux. L’action entreprise par les premiers à l’encontre des seconds ce 9 mai 2017 avait du punch. Elle mérite qu’on la rapporte, histoire d’encourager non pas sa répétition mais bien la démultiplication d’initiatives aussi inventives.

80 activistes de l’EZLN se sont donc attaqué "sauvagement" à l’ECPA, l’European Crop Protection Association (ECPA), le plus gros lobby pro pesticide basé à Bruxelles dans le cadre des débats sur le glyphosate (Round Up) qui se poursuivent un peu partout et notamment au Parlement européen. Ils ont ciblé les bureaux de l’ECPA qu’ils ont redécoré comme ils en ont l’habitude aux couleurs de la nature en les couvrant de feuilles et de terre. Ils se sont aussi déguisés en poules avant de lancer des œufs et de dérouler deux grandes banderoles sur lesquelles on pouvait lire : STOP GLYPHOSATE et STOP CHEATING WITH STUDIES.

L’EZLN annonce que la vidéo de son action sera disponible dès demain, jeudi, sur son site internet qui reprend l’ensemble de ses actions.

Mais surtout, il rappelle qu’

Avec cette action, L’EZLN cherche à mettre en lumière les acteurs de l’ombre qui font pression sur les institutions européennes pour empêcher toute réglementation en faveur de l’environnement et de la prévention de la santé des agriculteurs et des consommateurs. Bien que la vente du Round Up serait prochainement interdite au niveau belge, c’est au niveau européen que l’avenir du glyphosate se joue car c’est à ce niveau que doit être décidé une prolongation d’autorisation de commercialisation du produit pour quinze ans.

La sous-commandante Zèbre explique : « Le débat sur le glyphosate cible souvent les vendeurs tels que BRICO mais selon nous l’origine du problème se trouve bien plus en amont. Le lobbying intense des multinationales agroalimentaires et leur manipulation d’études scientifiques tel que révélé par les Monsanto papers compromettent la capacité des législateurs à prendre des décisions appropriées. Ce que nous voulons, ce n’est pas seulement l’interdiction du glyphosate mais c’est une révision des procédures d’autorisation de commercialisation de produits chimiques au niveau européen car actuellement il est fortement gangrené par les lobbies industriels. Pour statuer dans ce dossier, l’U.E. s’appuie sur des avis rendus par des agences spécialisées comme l’Agence européenne pour la sécurité alimentaire (EFSA) et l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) dont les conclusions rendues récemment ont été trompées par l’interférence de fausses études et la pression de l’ECPA et d’autres groupes de pression industriels.  »

Revoir les procédures d’autorisation et l’influence des lobbies sur les études scientifiques est une revendication qui se retrouve par ailleurs dans une initiative européenne (pétition) lancée cette année par une plate-forme d’ONG. Bien qu’il ne soit pas lié à cette initiative, l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature cherche à sa manière à inviter les citoyens à signer cette pétition en vue de faire pression sur l’U.E.

Nous appuyons

Le mpOC

Mots-clés :  - -
 
SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0