Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil du site > Communiqués > Archives > Cycle « De la barbarie à l’utopie » > De la barbarie à l’utopie : Je lutte donc je suis

De la barbarie à l’utopie : Je lutte donc je suis

mpOC | Posté le 1er octobre 2015

«  De la barbarie à l’utopie » est un cycle de 4 documentaires-conférences autours de différentes thématiques allant de l’insoutenabilité de notre système économique, voire même de sa violence, à ce que Serge Latouche nomme l’« Utopie concrète de la décroissance ». Ce cycle est proposé par le mpOC dans le cadre de l’Année des Utopies lancée par l’UCL.

Pour notre deuxième soirée, le mardi 8 décembre 2015 de 19h00 à 22h00 à Louvain-la-Neuve AGORA 11, la soirée s’appuiera sur le film Je lutte donc je suis avant de se clôturer par un verre de l’amitié.

Je lutte donc je suis

« De Grèce et d’Espagne, un vent du sud souffle sur l’Europe contre la résignation. Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : "JE LUTTE DONC JE SUIS" (prononcer "AGONIZOMAI ARA IPARKO" en grec et "LUCHO LUEGO EXISTO" en espagnol). Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux. Une brise marine, souriante et solidaire, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, qui repousse les nuages du pessimisme. Un voyage palpitant en musique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée, en terres de luttes et d’utopie. »

Plus d’information : http://jeluttedoncjesuis.net

Durée : 1h 20 minutes

L’intervenant : Écrivain et cinéaste franco-grec, formateur en philosophie et critique de la fabrique médiatique de l’opinion, Yannis Youlountas a photographié et analysé l’ensemble des événements en Grèce depuis les premières émeutes de décembre 2008 pour Siné-Hebdo puis Siné-Mensuel et d’autres médias alternatifs. Il est également l’auteur de deux livres sur le rapport de force dans la fabrique de l’opinion : Derrière les mots (satirique) et Paroles de murs athéniens (textes et photos) ainsi que de Exarcheia la noire (textes et photos avec Maud Youlountas) sur le cœur de la résistance et des alternatives à Athènes, publiés aux Éditions Libertaires. Dans son film Je lutte donc je suis, c’est avec poésie qu’il délaisse l’analyse chiffrée pour un voyage émouvant fait de rencontres et de chansons au cœur de la résistance et des alternatives qui se renforcent de jour en jour. Son film précédent, Ne vivons plus comme des esclaves en 2013, a été traduit dans 14 langues et a commencé à porter la parole du mouvement social grec sur tous les continents (source : jeluttedoncjesuis.net)

Date et lieu  : 8 décembre 2015 ; de 19h00 à 22h00 à Louvain-la-Neuve AGORA 11. La soirée se terminera par un verre de l’amitié

Le documentaire permet naturellement de s’interroger sur la place du collectif dans la réponse aux crises climatiques, environnementales et sociétales. Il permet aussi de se poser la question sur le lien entre capitalisme, croissance et inégalités sociales. La situation en Grèce serait-elle , non pas une abérration du capitalisme, mais un aboutissement de celui-ci ? Représente-elle notre futur ? Le film permet également de faire le point sur la situation en Grèce et en Espagne. Il permet de se demander si ce lieux de résistance collective au capitalisme ne porte pas déjà en eux les germes d’une société de décroissance.

Mots-clés :  - -
 
SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0