Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil du site > Ressources > Envoyé par les membres > Démarches citoyennes vers une société de décroissance au Nord : Conscience pour (...)

Démarches citoyennes vers une société de décroissance au Nord : Conscience pour le Sud

mpOC | Posté le 11 février 2015

Un mémoire pour inspirer notre réflexion.

Ce mémoire, présenté à l’Université Libre de Bruxelles, en vue de l’obtention du grade de Master en Sciences de la Population et du Développement à finalité « Politique de développement »pour l’année académique 2009 – 2010 par Robin Guns, part du constat sévère de la situation actuelle du monde et de l’émergence d’une conscience écologique pour nos présenter plusieurs des options portées par le mouvement de la Décroissance.

Il intéressera tous ceux qui se penchent sur les dynamiques Nord-Sud et qui sont persuadés qu’un changement de cap est nécessaire, d’abord chez nous, ainsi que le signale Robin Guns dans sa conclusion :

Le monde physique et culturel est plus connu que jamais. Les moyens issus de notre société industrielle et technique permettent cette fabuleuse exploration d’un monde riche, mais pourtant à la dérive et courant le risque de catastrophes irréparables. Paradoxalement, ce sont les moyens offerts par la société actuelle qui devraient nous ramener à la raison humaine. Cette quête incessante vers l’infini doit se remettre en question face au constat et aux découvertes entreprises. Le regard éloigné sur cette situation globale ne permet pas de se réjouir des fruits apportés par la civilisation occidentale, imprégnée de croissance économique et de progrès technoscientifique sans limite.

Pour la question qui nous concerne, les relations Nord-Sud participent globalement à la même logique en place depuis l’ère industrielle de domination économique et technique. Les projets de développement insufflés par les ONG, tout comme l’aide publique en provenance du Nord, tentent soit de panser les plaies d’un système d’exploitation en vigueur, soit d’implanter des réalisations propres à la société occidentale : institutions scolaires, agriculture industrielle, système médical complexifié, économie concurrentielle, etc. La bonne volonté et la solidarité témoignée ne sont pas ici l’objet de la critique. Cette démarche coopérative et pleine de bonnes intentions, pourraient pourtant être mises à profit d’une manière plus humble, davantage consciente des enjeux profonds dominant les sociétés du Sud.

Le fatalisme face à un système surpuissant complique certainement l’enthousiasme à prétendre le changer à sa racine. Pourtant, sans un revirement profond du fonctionnement de notre société du Nord, il est difficile d’imaginer des perspectives positives pour les victimes d’une mondialisation à sens unique.

Ce travail a pour objectif d’éveiller cette conscience et de nourrir le débat, à partir de l’exploration d’un mouvement contestataire naissant, la décroissance, et d’exemples concrets de démarches citoyennes vécues par une part de la population engagée dans ce que l’on peut dénommer « la simplicité volontaire ».

Vous le trouverez ici :

PDF - 475.7 ko
La décroissance et le Sud
Mots-clés :  -
 
SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0