Mouvement politique des objecteurs de croissance (mpOC)

Accueil du site > Groupes locaux > Namur > Communiqués > Lettre ouverte aux autorités, commerçants et TEC namurois

Lettre ouverte aux autorités, commerçants et TEC namurois

Namur | Posté le 6 août 2012

Pour une campagne de sensibilisation aux parkings alternatifs à Namur

Le parking sauvage dans la Corbeille et plus particulièrement dans l’hyper-centre fait l’objet d’une tolérance qui confine au laxisme, incite à l’incivisme et donne une image désolante de notre ville pourtant si belle. Par exemple, la zone de rencontre de la rue de l’Ange est légalement interdite au stationnement en journée, mais quelle que soit l’heure elle est effectivement encombrée de voitures, voire de camions de livraison hors des horaires autorisés. Il en est de même de certains trottoirs, passages piétons, arrêts de bus, pistes cyclables...

Il existe pourtant des alternatives qui sont méconnues des automobilistes ou sous utilisées. Je pense particulièrement aux deux P+R qui proposent déjà 750 places de parking longue durée avec navettes de bus toutes les 10 min au prix modique de 2€ par jour, navettes comprises. Le samedi après-midi, c’est même gratuit. Trois autres P+R sont envisagés à l’avenir [1]. Ce sont des alternatives qui pourraient aider à désengorger la Corbeille pour la rendre plus agréable et plus sûre aux visiteurs, touristes, riverains, piétons, cyclistes, PMR, malvoyants... Les horaires actuels des navettes sont pensés pour les travailleurs du centre-ville. Ils sont malheureusement trop limités pour offrir une alternative attractive aux chalands et visiteurs [2].

Les échevines Anne Barzin et Patricia Grandchamps ont déjà sensibilisé les commerçants aux P+R. J’invite les autorités, commerçants et TEC namurois à poursuivre leur collaboration afin de mieux promouvoir l’utilisation des P+R auprès des automobilistes. Voici quelques idées :

  • Tout comme les navettes gratuites de Mons Intra Muros, on peut envisager que les navettes de bus circulent toute la journée et non seulement aux heures de pointe. Afin de rendre ce stationnent réellement attractif, il convient de maintenir une cadence suffisante et un horaire adapté aux commerces et activités culturelles, sportives... De 7h à 21 h comme à Mons.
  • Les commerçants pourraient disposer un présentoir avec les dépliants P+R des TEC, en informer leurs clients qui se plaignent des difficultés de parking. Ils pourraient aussi inciter à utiliser les P+R en remboursant les modiques 2€. Cela pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un « label » pour afficher leur soutien à une ville plus conviviale et plus verte.
  • Les gardiens de la paix ne peuvent verbaliser, mais pourraient apposer sur les voitures en infraction un « papillon » avertissant de l’infraction et signalant les P+R. Des citoyens affligés de voir leur ville envahie et enlaidie par les voitures pourraient se porter volontaires auprès des autorités pour faire de même.
  • On pourrait aussi améliorer l’affichage aux abords des P+R et sur les autres voies d’accès à la ville pour y diriger les visiteurs. Une signalisation bien visible et compréhensible où le symbole parking sur fond bleu serait prépondérant.

On peut déplorer le laxisme des autorités et râler dans son coin [3]. Ce laxisme est certes coupable car il renforce le sentiment d’impunité, incite à l’incivisme par imitation, et provoque en retour du ressentiment auprès des autres usagers de l’espace public qui se sentent agressés par cet incivisme. Mais avant de réprimer, il conviendrait de mieux informer et inciter les automobilistes au civisme.

Jean Giono écrivait : « Il est courant quand on se déplace (difficilement) en auto dans une grande ville de dire, irrité par les encombrements, « Ces villes n’ont pas été faites pour l’auto. » C’est un fait, et de très belles : Rome, Paris, etc., ont été faites pour des hommes. Pour vous, quand vous étiez encore des hommes, et maintenant que vous n’en êtes plus, vous rêvez de les éventrer, d’en détruire les monuments, la beauté, pour qu’enfin elles soient faites pour l’auto . ». La beauté qui rendait ces villes dignes de l’homme, vous ne la voyez plus, vous voyez une beauté différente, « digne de l’auto ». »

Le vendredi 21 septembre, à l’occasion de la campagne mondiale Park(ing) day, rendons la rue et la place de l’Ange dignes de l’homme en libérant les emplacements où les voitures stationnent illégalement en toute impunité !

Pour le Groupe Local de Namur du Mouvement politique des objecteurs de croissance.

Jean-Christophe Godart, Namur.

Notes

[1] Le schéma de structure prévoit trois nouveaux P+R à Bouge, Erpent et Belgrade.

[2] Même si l’on peut aussi utiliser les lignes régulières 5 et 27, les navettes de la ligne 51 ne circulent en semaine que de 07h00 à 09h30 et de 16h00 à 19h00, ce qui ne convient qu’aux travailleurs à temps plein, et le samedi de 14h00 à 19h00, ce qui ne convient pas aux chalands du marché du samedi matin.

[3] Un groupe facebook propose même de dénoncer les infractions en publiant des photos des véhicules en infraction, ce que je déplore car, sans proposer de solution alternative, cela permet juste de se défouler et encourage la délation.

Mots-clés :  - -
 
SPIP | Espace privé | Plan du site | Mentions légales | creative common | Suivre la vie du site RSS 2.0